Beauté, Bien-être, Femme

Une boisson pour réduire les seins

 

La caféine peut affecter les hormones du corps d’une femme. De ce fait, boire en abondance du café peut changer la taille des seins.

L’expérience

Pour juger la crédibilité de ce constat, des scientifiques ont fait participé près de 300 femmes à l’étude. Ces dernières ont été interrogées sur le nombre de tasses de café qu’elles consomment durant leurs quotidiens en prenant les mesures de leurs bustes au fur et à mesure au cours du déroulement de l’expérience.

Les résultats

Selon les résultats publiés dans le British Journal of Cancer, boire trois verres ou plus par jour était suffisant pour réduire le volume et la taille des seins d’une manière remarquable.

Par ailleurs, d’après la recherche ; environ la moitié des femmes qui ont contribué à l’élaboration de l’étude portaient une mutation génétique qui semblait lier l’apport du café et le volume du sein. En outre, les femmes qui boivent du café ne doivent pas s’inquiéter du sort de leurs poitrines qui vont certes devenir plus petits mais, qui ne disparaîtront pas.

Bien que la recherche ait révélé qu’une grande consommation du café pourrait avoir un impact positif sur la santé des seins. Elle n’a pas permis aux chercheurs de déterminer si une forte consommation de caféine affectait également la densité des seins.

 

Il a été donc révélé que la caféine a souvent semblé réduire le risque du cancer du sein chez les volontaires qui avaient été spécifiquement sélectionnées parmi les familles à risque élevé de contact avec la maladie.

Les scientifiques croient que les effets du café sont liés à son impact sur l’hormone sexuelle féminine, l’œstrogènes.

Certaines substances dans le café peuvent changer le métabolisme d’une femme, de sorte qu’elle acquiert une meilleure configuration de divers œstrogènes, réduisant ainsi le risque potentiel du développement du cancer du seins.

Impertinence de la recherche

Les chercheurs n’ont pas pu affirmer si le tour de la poitrine, le bonnet, ou du dos qui diminue ou les deux à la fois. De plus, l’étude n’a pas suggéré la prescription de la boisson comme nouveau traitement pour lutter contre l’hypertrophie mammaire qui est à présent toujours traitée chirurgicalement.