Comme chez l’adulte, l’obésité se mesure chez l’enfant aussi par son IMC. Celui-ci se calcule en divisant le poids par la taille au m2. Cependant, compte tenu de la croissance de l’enfant, il existe des courbes de corpulence, qui permettent alors de comparer le poids d’un enfant à celui de ceux de son sexe et de son âge. Il existe en cela, une courbe de référence dans les carnets de santé des enfants, qui peut permettre au parent de juger de leur poids. Selon une définition universelle de l’obésité infantile, un IMC correspondant à 25kg/m2 = surpoids tandis que 30 kg/m2 = obésité chez les personnes âgées de 18 ans. Ce qui correspond à peu près à 20% d’enfants en surpoids contre environ 7% de ceux obèses dans le monde.

Chirurgie obesite

Les causes de l’obésité chez l’enfant

Parmi les facteurs de risque, la survenue précoce du rebond d’adiposité. Le rebond d’adiposité ce sont notamment les variations de poids chez le nouveau-né. Il y a une hausse de son IMC entre le 12e et 15e mois de vie du nouveau-né, puis une chute considérable à l’âge de 6 ans. Avant d’évoluer à nouveau. Il faut donc surveiller toutes ces variations. Sinon, l’obésité de l’enfant à plusieurs causes : génétiques, environnementales, périnatales, voire psychologiques. L’obésité du parent peut agir sur l’enfant, les conditions de vie défavorables, l’alimentation, le manque de sommeil ou d’exercice physique, le poids de l’enfant à la naissance (qu’il soit trop petit ou très élevé) peut agir à terme sur son physique. Compte tenu de l’évolution de l’enfant, il est recommandé d’axer la lutte contre l’obésité infantile sur le dépistage et la prévention.

Mesures de prévention

La première mesure de prévention consiste notamment à faire un suivi régulier (après 6 mois ou moins s’il est noté une possibilité de risque) du poids de l’enfant suivant la courbe de corpulence. Changer les habitudes alimentaires et appliquer de nouvelles mesures diététiques (diminuer la quantité ou l’apport énergétique des aliments, augmenter la quantité protéique). Loin d’adopter un régime alimentaire pour l’enfant, il est plus question de changer ses habitudes alimentaires. On constate d’ailleurs que le surpoids des enfants aujourd’hui n’est pas lié au fait de trop manger, mais à l’absence d’exercice physique. D’où l’importance de le mettre au sport. En cas de surpoids, éviter à l’enfant une nouvelle prise de poids, plutôt que de chercher à le faire maigrir. Veiller à ce que les enfants aient au moins 9h de sommeil. Réduire donc au maximum les heures passées devant la télé, les consoles, pour en faire des heures de sport ou de sommeil.