Après être consommée dans le café principalement, la caféine va en quelques minutes se fixer sur les récepteurs du cerveau, sur l’adénosine notamment qui est la principale cause de la somnolence. La consommation de la caféine permet ainsi de lutter contre la somnolence et la baisse du niveau de vigilance. La caféine a donc pour effet de maintenir éveiller et de garder vigilant.

Une fois les neurones activés, ils vont produire une poussée d’adrénaline, ce qui va booster, stimuler l’organisme. C’est le second effet de la caféine, à savoir, aiguiser les sens.

Par ailleurs, la caféine va agir aussi sur la production de la dopamine, à l’origine de l’Eros ou du Thanatos freudien, autrement dit, le plaisir ou le déplaisir. Ce qui fait dire que la caféine est une source de bien-être. Mais à quelle dose faut-il consommer la caféine pour en bénéficier ?

bienfait-cafeine

Les principales sources de la caféine

La caféine est un composé du café, mais pas seulement. Elle se trouve également dans le thé, même si son dosage reste faible, mais également dans la noix de cola consommé dans certains pays d’Afrique subsaharienne, dans le Guarana un végétal consommé au Brésil sous forme de boisson, et aussi dans le chocolat. Mais le café reste la principale source de caféine.

Dosage de la caféine et bien-être

La bonne dose de caféine prescrite par jour, afin de bénéficier de ses avantages en termes de concentration et de bien-être, est de 300 gr tout au plus. La quantité de caféine contenue dans une tasse de café de 150ml est de 85 gr. 3 tasses de café par jour, seraient donc l’idéal. Mais il faut dire qu’une tasse d’expresso contient plus de caféine qu’un café instantané qui à moins de 50 mg que la normale. Une tasse de thé contient 20 mg de caféine, un verre de coca-cola entre 20 et 60 mg. Malgré qu’il soit décaféiné, le café contient toujours quelques traces de caféine. Tout compte fait, le dosage quotidien prescrit, serait de 3 à 4 tasses de café.

Au-delà de la dose, le danger de la caféine

Certaines personnes semblent accro au café, et ne peuvent s’en passer au réveil ni à aucun moment de la journée. Cette dépendance au café est causée par la diminution de la quantité de cortisol dans l’organisme.

Le cortisol est une hormone qui régule l’éveil et le sommeil. Une surconsommation du café provoque sa diminution, et donc conduit à plus de somnolence, d’où le besoin constant de prendre un café pour se maintenir en éveil. Sans café, il semble impossible de rester vigilant, concentré. Cette dépendance à terme s’avère dangereuse pour la santé et le bien-être en général.

Une surconsommation du café peut en effet provoquer des accidents cardiovasculaires, bien que son effet stimulant sur le corps soit reconnu. Ce risque est décuplé si en plus, la personne est un fumeur. qu’il est en surpoids, qu’il souffre d’hypertension artérielle ou d’obésité. Il lui sera conseillé un sevrage tabagique, déjà que le tabac présente un risque important dans la cicatrisation après une plastie de l’abdomen, une chirurgie d’augmentation mammaire ou n’importe quelle autre chirurgie.