L’adiposité locale se diffère de la cellulite. Pour bien faire la distinction entre ces deux aspects techniques, il convient de bien connaître les caractéristiques de chacun d’entre eux. Une personne peut présenter une cellulite et une adiposité localisées au même endroit du corps.

L’adiposité

Lorsque les tissus adipeux se concentrent dans plusieurs parties du corps, on parle d’adiposité locale. Chez la catégorie féminine, les amas graisseux se localisent dans les hanches, la zone supra-pubienne, les partie péri-ombilicale, les cuisses et même aux genoux. Chez l’homme, c’est plutôt l’abdomen qui présente d’importantes quantités de tissus adipeux. Les spécialistes appellent ce phénomène le biotype mâle qui peut  aussi,  apparaître chez certaines femmes.

L’adiposité induit un accroissement du nombre des cellules graisseuses (les adipocytes) sans aucune détérioration de leur structure graisseuse et sans aucun changement de la micro-circulation dermique et hypodermique. Autrement dit, l’épiderme garde les mêmes propriétés. Le tissu adipeux se prolifère sans altérer la peau. La cellulite par contre, affecte le derme.

La cellulite

La cellulite, encore appelée la  “lipodystrophie gynoïde” atteint la peau après la puberté. On peut la détecter sur les cuisses ou sur les fesses. Les femmes minces peuvent en souffrir tout comme les femmes corpulentes. Ce phénomène physiologique peut déformer les contours de la silhouette et se produire dans  de nombreuses parties du corps telles que les bras et l’abdomen. La présence d’une adiposité favorise son déclenchement  encore plus.

La cellulite peut facilement affecter  les cellules graisseuses et nuire au bon déroulement de la micro-circulation : le nombre de fibres de collagène augmente dans le corps. La quantité de l’acide hyaluronique et de l’eau devient plus importante. La peau se gonfle ce qui comprime les vaisseaux sanguins et entrave les échanges métaboliques. La production anormale des fibres de collagène stimule la formation de nodules. L’épiderme se sèche et change remarquablement d’aspect. La patiente peut même pressentir des douleurs non négligeables  lors de la palpation.

Les œstrogènes sont les premiers responsables de la manifestation des cellulites. Leur fonctionnement induit   une  rétention d’eau accompagnée d’un stockage de la graisse dans plusieurs parties du corps.  L’apparition des cellulites est également  associée à divers facteurs : le facteur héréditaire, la mauvaise hygiène de vie, le tabagisme, les régimes non contrôlés, les traitements hormonaux.

Pour réduire le nombre d’adiposité et pour traiter la cellulite, il est préférable de faire une liposuccion. En faisant appel à cette solution, vous  pourrez vous débarrasser de toutes les imperfections touchant les courbes de votre silhouette. Un style de vie approprié vous permettra de préserver le résultat de votre intervention esthétique.